Facebook
English

Jean-Michel Blouin, Chef exécutif du Restaurant Beffroi Steak House

Jean-Michel Blouin, Chef exécutif du Restaurant Beffroi Steak House

C’est à travers la frénésie du deuxième service, derrière le gril, qu’on retrouve le chef exécutif, Jean-Michel Blouin, attelé à cuire la viande comme lui seul sait faire. Passionné, créatif, motivé ; la même flamme pour la gastronomie l’anime depuis l’ouverture du restaurant en 2000.

Jean-Michel chef du restaurant Beffroi Steakhouse
Alimenter la passion des clients, notre but à Beffroi Steak House

Hier encore, il créait son premier menu et épatait les premiers venus. Il sait charmer et captiver les clients, qu’ils soient des habitués ou qu’ils y découvrent la carte pour la toute première fois.

Véritable maestro de la cuisine, il se plaît à ajouter sa touche personnelle aux classiques d’antan et d’aujourd’hui. La viande n’a plus de secret pour lui. Il la choisit, la coupe, l’assaisonne, la cuit et s’occupe du vieillissement des plus beaux morceaux.

C’est peu dire : l’expérience Restaurant Beffroi Steak House reflète parfaitement la vision de son Chef exécutif.

Voici quelques informations fascinantes pour en apprendre davantage sur Jean-Michel Blouin.

Jean-Michel, depuis combien de temps travaillez-vous pour Les Hôtels JARO ?

Ça fait 18 ans que je travaille pour Les Hôtels JARO. Je suis actuellement chef exécutif du Restaurant Beffroi Steak House.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler au Restaurant Beffroi Steak House ?

C’est une longue histoire. En fait, quand j’étais adolescent, je vivais en banlieue et à chaque vendredi et samedi soir, je descendais en ville et j’ai réalisé qu’un hôtel était en construction. De fil en aiguille, je regardais l’évolution des constructions et je me disais toujours que plus tard, je deviendrais chef dans le restaurant de l’hôtel. Une fois les murs dressés, je passais régulièrement afin de voir s’il y avait quelqu’un à qui je pouvais donner mon CV. Finalement, j’ai vu une annonce dans le Journal de Québec et je n’ai pas envoyé mon CV une fois, pas deux fois, mais bien trois fois. J’ai été rappelé et depuis ce jour, je travaille pour le restaurant. J’ai commencé comme premier cuisinier dès l’ouverture du restaurant. Le rêve ultime était de devenir chef du restaurant, ce que je suis depuis 2006.

Qu’aimez-vous le plus de votre travail au Restaurant Beffroi Steak House ?

Équipe du chef Jean-Michel à Beffroi Steak House

L’esprit d’équipe, mais c’est surtout l’esprit de famille. Plusieurs employés sont ici depuis très longtemps. Ma fille travaille maintenant avec moi, alors l’esprit de famille, j’y tiens. Je fais partie de la famille JARO moi aussi, il y a seulement mon nom de famille qui est différent. Quand quelque chose case ou ne se passe pas comme prévu, ça vient me chercher comme si c’était à moi. Le sentiment d’appartenance, ça fait longtemps qu’il me coule dans les veines. Je ne viens jamais travailler de reculons, j’aime ça !

Parlez-nous des gens qui vous ont aidé dans votre carrière.

Le premier chef qui était ici, Denis Chabot, m’a donné une grande place. Il savait dès le premier jour que je voulais éventuellement son travail. Il m’a donné toute la place nécessaire pour que je puisse m’émanciper. Même si je suis au top de la hiérarchie, je peux encore évoluer, il n’y a jamais une journée comme les autres. Je pourrais également parler de la bonne relation que j’ai avec M. Robitaille et sa fille Nancy qui n’a qu’amplifié mon sens de l’appartenance.

Quel est votre plus beau moment en carrière ?

Le plus important dans ma carrière, c’est quand le directeur général et la propriétaire m’ont demandé d’être chef en 2006. J’avais seulement 26 ans, donc il s’agissait d’un gros mandat, ce qui s’est avéré très gratifiant. C’est définitivement le point culminant de ma carrière chez Les Hôtels JARO.

Qu’est-ce qui vous attire dans le métier de cuisinier ?

C’est de créer et de voir la réaction des gens, ce que tu leur permets de vivre comme émotions. Seulement de griller sur du charbon naturel, ça l’apporte des odeurs et des goûts distingués. Des situations où les clients viennent te voir et me remercient, c’est très gratifiant et ça alimente la passion. Je suis également très gourmand, donc ça aide !

Les épices à steak, c’est magique! À Beffroi Steak House

Quel est votre ingrédient préféré ?

Les épices à steak. C’est magique ! C’est magique sur des œufs brouillés, sur des légumes grillés, sur du poisson, c’est magique partout. Donc j’en fais maison et je m’assure d’y mettre une base sans sel, puisque ce n’est pas bon pour la santé, mais aussi puisque ce n’est pas bon pour le steak, car ça le durcit.

Quel est votre repas coup de cœur dans le menu ?

Le steak de côte qu’on fait vieillir 40 jours dans un environnement avec humidité contrôlé, ce qui attendrit la viande, et inévitablement la côte de bœuf qui a fait la renommée du steak house.

Lorsque vous n’êtes pas en cuisine, qu’aimez-vous faire ?

J’aime faire du camping et du plein air avec ma fille. J’aime beaucoup faire de la motoneige l’hiver. Ma fille et moi aimerions également aller en Europe l’année prochaine.

Selon vous, quelle est la qualité la plus importante dans votre travail ? La curiosité.

Jean-Michel est un véritable atout en cuisine et un pilier du Restaurant Beffroi Steak House. Sa passion et son éthique de travail sont indispensables et aident continuellement à faire grandir l’entreprise ! N’hésitez surtout pas à le saluer lors de votre prochaine visite au Restaurant Beffroi Steak House.

Chef exécutif du restaurant Beffroi Steak House